La Franc-Maçonnerie a sa boutique

Paroles de Maître élu des neuf. 9e degré du R.E.A.A. – Pierre Pelle Le Croisa

13,00

Le 9ème degré de Maître Élu des Neuf pose bien des questions :

D’abord, pourquoi la punition des assassins arrive-t-elle si tard alors qu’Hiram est mort et enterré depuis longtemps ?  Et qui est cet inconnu qui mène Johaben à la caverne d’Abiram ? A-t-il un chien ou pas ?

Pourquoi un arc-en-ciel, un buisson ardent, une étoile brillante au-dessus de la caverne… mais une étoile noire sur le plateau du Très Souverain Maître ?

Et les symboles à l’intérieur de la grotte : une lampe, une fontaine et un poignard, que signifient-ils ? Quant au geste de Johaben, s’agit-il d’un crime de lèse-majesté divine, d’un crime de lèse-majesté humaine ou d’un crime qui le lèse en particulier ? D’ailleurs, est-ce un crime, une vengeance personnelle, un acte de justice… ou une oblation, c’est-à-dire une immolation, un sacrifice rituel ? Et puis, comment s’inscrivent dans ce récit la loi du talion, la loi de proportionnalité, le droit de réparation et le droit à compensation ?  Ensuite, pourquoi Johaben fait-il toujours du zèle ? Pourquoi éprouve-t-il le besoin de couper la tête d’Abiram pour la rapporter à Salomon ?  Enfin pourquoi le roi, qui s’apprêtait à condamner le délinquant, lui a-t-il pardonné ? Simplement parce que huit autres Maître Élus des Neuf ont interféré auparavant auprès du roi Salomon ! Est-ce bien la véritable raison ?  Comme pour les autres questions, n’y a-t-il pas d’autres réponses plus initiatiques, qui se cachent derrière celles que divulgue le rituel ? C’est à les découvrir et à faire cette recherche ensemble que cette étude vous sollicite…

En stock

UGS : 9782366320732 Catégories : , , , , Étiquette :

Informations complémentaires

Poids 150 g
Dimensions 11 × 15 cm
Auteur

Pelle Le Croisa Pierre

Editeur

Numérilivre

Nombre de pages

142

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Paroles de Maître élu des neuf. 9e degré du R.E.A.A. – Pierre Pelle Le Croisa”