La Franc-Maçonnerie a sa boutique

LA PREMIÈRE LETTRE. LE COMPAGNON ÉCOSSAIS. – MONDET JEAN-CLAUDE

24,34

Aux origines de la franc-maçonnerie, il n’existait que deux grades, Apprenti et Compagnon. Puis, vers 1730, et sans que l’on sache trop comment cela s’est fait, le grade de Maître fut cree, essentiellement par dedoublement du grade de Compagnon.
Celui-ci fut ainsi ampute d’une partie de son contenu, et il ne lui est reste que ce qui constituait le prolongement de celui d’Apprenti. Le degré de Compagnon a alors eu du mal a reconquerir sa place; il est reste jusqu’a nos jours un degré mal aime, mal compris et, par voie de conséquence, un degré delaissé.
Pourtant, au fil des siècles, il a évolue, acquis son autonomie et une réelle profondeur initiatique, tout particulièrement dans le Rite Écossais Ancien et Accepte (REAA). L’objectif de cet ouvrage est de mettre celle-ci en évidence en explorant les differents thèmes proposés par ce qui est devenu un degré « écossais » au riche contenu – ce qui, à notre connaissance, n’avait pas encore été fait.

Dans la continuite de l’ouvrage sur l’Apprenti (La Premiere Lettre tome 1 : L’Apprenti au Rite Écossais Ancien et Accepte, Éditions du Rocher, 2005), celui sur le Compagnon comprend trois parties. Les deux premières presentent l’initiation et la symbolique du grade au Rite Ecossais Ancien et Accepte avec, comme direction générale : « À l’Apprenti, l’émotion ; au Compagnon, la reflexion. » La troisième partie montre comment, depuis les premières huttes de branchages, l’aspect sacré de l’acte de construire est né, s’est propagé et s’est transmis à la franc-maçonnerie spéculative par le biais des loges anglaises et écossaises.

En stock (peut être commandé)

UGS : 9782268060002 Catégories : ,

Informations complémentaires

Poids 360 g
Editeur

DU ROCHER

Auteur

Mondet Jean-Claude

Date de parution

30/11/2006

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “LA PREMIÈRE LETTRE. LE COMPAGNON ÉCOSSAIS. – MONDET JEAN-CLAUDE”